Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le tour du monde selon st James
  • : Blog a forte portee pedagogique et resolument incorrecte James et son tour du monde
  • Contact

Recherche

Archives

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 16:31
Aus-51-008

Après Port lincoln, il nous faut franchir à nouveau une grande distance pour arriver à Baird Bay entre streacky bay et venus bay, sur fond de Led zepelin, « baybaybaybay bibaybay i'm gonna leave you ».
Nous empruntons des routes hors piste pour atteindre ce lieu complètement isolé. Il n'y a que quelques maisons. Le shop le plus proche est à 30km. L'endroit est perdu mais on s'y sent incroyablement bien et détendu. D'ailleurs le Bir time approche et avec Dan nous décapsulons une Coopers en admirant le paysage au coucher du soleil.

Au petit matin, nous embarquons sur un petit bateau pour rejoindre dans un premier temps le territoire des dauphins. Leur territoire se situe au milieu de la baie. 
C'est marré basse et la profondeur à cet endroit est de 4 m. Bientôt le premier dauphin se présente. Ce sont des grands dauphins communs de 2 m de long. Pendant que le responsable du groupe s'équipe d'un dispositif pour éloigner les requins, nous passons tous à l'eau. 
Ça y est j'y suis, je touche ce rêve d'ado : nager avec les dauphins.
A plusieurs reprises, nous réalisons de apnées pour provoquer la curiosité des dauphins. Ils sont autour de nous maintenant et nagent par petits groupent de deux à six. Ils passent très près à moins de 50 cm et nous observent. J'entame une coulée pour nager à coté d'un. Il me regarde de coté, j'observe ses yeux, que peuvent ils bien penser, j'aimerai comprendre. Et comprendre surtout pourquoi ils nous fascinent autant. Les moments sont malgré tout assez furtifs. 
On voudrait se tenir à eux, les toucher, mais les dauphins sont assez sauvages. Même proche on sent qu'ils mettent une certaine distance. Ils ont une grande vivacité dans les réactions, on les entend parfois communiquer par des sons ou des petits claquements.
Au bout d'une heure, nous ayant assez observé, le groupe s'éloigne...


Nous rembarquons pour faire quelques centaines de mètres vers les rochers où nous attendent les otaries (sealions). On sent tout de suite que ca va être plus fun.
Une otarie que l'équipe appelle Loïs nous a déjà repéré, on la voit qui lève la tête et court se mettre à l'eau. C'est une jeune otarie, elle est rejoint par un autre frangin. 
Sur le récif,  certains s'engueulent pour un morceau de rocher. Une nous regarde d'un œil mou, s'étire se lève et fait péniblement 50 cm pour poser sa tête sur un petit rocher qui ressemble à s'y méprendre à un oreiller tout en lâchant un gros soupir.
Nous passons le récif à fleur d'eau, allongé dans l'eau, pas question de se mettre debout cela aurait pour conséquence de les effrayer puis nous accédons à une sorte de piscine. A cet endroit il y a pas loin de 3 m de fond. Au bout de 5 mn Lois et son frère nous ont rejoint. C'est le monde de la nage en 3 D, elles sont agiles comme tout, font des loops, des tonneaux, passe au dessus au dessous, c'est freedive party.
Elles s'amusent maintenant avec une pierre et un bout d'algue, une carcasse de crabe. Elle pointe le bout de leur nez à quelques centimètres de nous puis font volte face. Pendant que je suis entrain de rejoindre le groupe, je m'aperçois que je suis suivit de près et depuis un moment par Lois qui observe mes pieds entrain de palmer.
Elles sont vachement plus expressives que les dauphins, d'ailleurs le responsable de l'organisme qui réalisent ces sorties expliquent qu'il arrive souvent que les otaries veuillent jouer avec les dauphins mais ces derniers les snobent. 
Manifestement les dauphins c'est plutôt les échecs que le foot.


D'ailleurs ca vanne dur entre les otaries et les marsouins, 
De l'autre coté de la baie autour d'un poisson, les dauphins 
C'est quoi un squelette sous une roche : une otarie qui a gagné à une partie de cache cache.
iriririririririiri
attends j'en ai une autre...
Qu'est ce qui est écris au fond du sable des territoires de otaries « oublies pas de remonter !!! ».
iriririririririiri
Sur les rochers on entend les otaries se racontant des histoires
Tu sais pourquoi les dauphins n'ont pas besoins de lampes torches pour pécher la nuit...
Euh non,..
ben parce qu'ils se prennent pour des lumières....
arfarfarf ….
Pourquoi les dauphins du coins boivent ils la tasse, parce que même dans l'eau ils ouvrent leur grande gueule.
Arf arff arff
Partager cet article
Repost0

commentaires