Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le tour du monde selon st James
  • : Blog a forte portee pedagogique et resolument incorrecte James et son tour du monde
  • Contact

Recherche

Archives

24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 18:08


Une semaine bien dense à Shang hai. Je crèche chez des amis du lycée ( ça nous rajeunit pas ) que j'avais pas vu depuis 1988 bien qu'en fait on ait du se croiser en 1993.
Ils n'ont quasiment pas changés, Florence a la même coupe de cheveux et la même silhouette de ses vingt ans bien qu'étant maman de deux petites minettes. Quant à Philippe, idem, non pas qu'il est gardé sa coupe de cheveux, mais toujours aussi cool, en dépit du fait qu'il doit assurer comme un chef avec sa petite famille et son poste de dirigeant.
Comment vous décrire Shang hai. 
Je monte dans le shanghai world financial center, ambiance ambiance !!! des hôtesses m'accueillent avec des fleurs et une pina colada fraiche à point et me demande si je ne veut pas un massage. décidement vous êtes pret à tout avaler !!
Je suis effectivement accueillit voir cueillit par une hôtesse qui me dirige immédiatement vers l'ascenseur N°3, attente. D'autres passagers me rejoignent. La porte s'ouvre, nous gagnons trois étages et un sas pour accéder aux étages supérieurs. Au centre une maquette représentant l'urbanisation de Pudong (le quartier des affaires). Nous sommes plongés dans le noir. Des marquages lumineux au sol, au plafond, aux murs et des sons dignes de star war cadencent la présentation.
Nouvel ascenseur.
C'est la cage pour nous télé-porter du 3ieme au 101 ieme étage. Au plafond l'altitude, en face une animation de cercles concentriques. Il faut moins de 5 mn pour arriver au 97ie étage. 
Reprenons comment vous décrire shang hai.
495 m. 17h30 Je passe la porte et entre dans le hall de l'observatoire. Le paysage est à couper le souffle.
La tour Jimao en contre bas, la pearltower, pudong, le bund quai au batiment des années 30. Des building ont poussé comme dans une champignonnières  et donne à cette ville un aspect futuriste que l'on retrouve dans le 5ieme éléments ou plus exactement me rappelait-on dans Blade runner. De grands batiments empilés sans agencement donnant un coté étouffant. 
Voila le crépuscule, shanghai la grise laisse place à néons city. Des neons de centaines de metres dessinent les arrêtes des tours, tandis que certaines facades se changent en grands écrans de plusieurs dizaines d'étages pour projeter de la publicité. Le bund éclairent ses façades. L'autoroute part en enfilade vers le sud ouest, entravant comme une coulée de lave la ville.
Partager cet article
Repost0

commentaires