Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le tour du monde selon st James
  • : Blog a forte portee pedagogique et resolument incorrecte James et son tour du monde
  • Contact

Recherche

Archives

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 18:03

Le summer palace et le temple des lamas

Le ptemple de lama, un truc à voir, les bouddhistes chinois y viennent pour prier. Ce temple est "amazing" allerhop je vous le ressert. Des toits qui s'entrecroise dans des perspectives improprables, et puis un immense bouddha de 25 m. Pour la hauteur nous dirons 25 m mais certain disent 17 m. Alors pour le coup ce temple n'a pas été batti à l'époque des ming mais au 18ieme siecle et faisait office de résidence.

Pas tres loin el temple de Confucius, qui contrairement à ce que son nom peu laisser penser n'était pas un romain. Lui aura influencer la chine pour des siecles.*

En arpentant les hutong avec Alvaro, un espagnol avec qui j'ai discuté le matin même.

Nous entrons dans un musée de la scuplture. Nous nous faisons immédiatement alapagué par une nana qui nous explique que pour nous l'entrée est gratuite. Nous nous interrogeons sur ses intentions. En général ça se termine toujours par un truc à vendre. Mais là; elle nous veux en vedette pour un documentaire sur le musée en question.

Elle appelle les caméras. Interviews. Mise en scène. Nous posons entrain de discuter autour d'un bas relief genre un peu roman photos.

Bref mes amis je vous le dit dans le mille, je passe dans un mois à la télévision chinoise !!!!

 

Dejeuner dans un biboui, pas très loin du temple. Un repas pantagruelique pour 45Y soit 4,5€ tsing tao incluse.

Direction summer palace. J'en ai plein les jambes et surtout plein les yeux, mais là encore le lieu est splendide. Le palace est contruit sur une ile et domine le lac, les jardins, temples, galeries, pavillions allentour. Ce site a surtout vecu au 18ieme siecle et 19 ieme siecleet les jardins imperiaux.On ere dans .

 

Un derniere incursion dans la ville Bejin au parc Olymic, valable plutot la nuit et demain prevu pour Shang hai.

Eh et mon roast duck....

Pas le temps.

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 17:59

4 jours none stop de visites, hyper tuante tellement tu crapahutes


Le temple du ciel (heaven)

J'ai decidé de bouger mon body tot le matin, pour faire mon tai chi matinal avec les indigènes du pays. Je prend le métro (tres efficace, si le conducteur a du retard on l'execute, finalement ça a du bon la dictature) et débarque au temple du ciel. L'ambiance est au calme et au repos. On se laisse facilement entrainer dans ce parc, j'ai même envie de faire une grosse siestouille.

Bon je ne vous cache pas que les temples au bout du quinzieme se resemblent tous. Donc aller voir les photos ce sera plus simple.

En revanche l'endroit est une mine de personnages. Des vieux qui jouent aux dominos ou aux cartes, des jeunes et moins jeunes font des exercices d'un nouveau genre, avec un raquette tout en executant une danse, ils essayent de retenir sur le bout de la même raquette une balle que l'attraction terrestre tente imanquablement d'attirer vers le bas.

Cela s'execute à plusieurs et prend la forme d'un ballet. Au bout de l'allée, un senior se gratte le dos contre un arbre. Nous y voila, un orchestre s'est improvisé, des harmonicas, des congas (cela y ressemble) et une femme chante une amourette tout en dansant lassivement. C'est légerement dissonnant. De l'autre coté, un poête maudit genre mike brant chante des chansons d'amour devant un publique de femmes conquises qui tappent des mains. Un chinois vetu d'un vetement soie rouge traditionnel tente une approche sur deux donzelles. Dans le parc, je m'assie sur un banc et écoute la musique de joueur de flutte qui s'entraine dans les bois. C'est magnifique et celeste, c'est ça le parc du temple of heaven.

      

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 15:59
Aujourd'hui (le 9 ?), la cité interdite, je colle mon réveille à 7h pour être sur le pont

9h15, je me lève

un thé, un gâteau, un mooncake.

Colle mon canon dans mon sac, basquettes. get out

j'arrive dans la grande avenue qui mène à la cité interdite, nommée ainsi pour le nombre de flics qui trônent devant l'entrée. Je passe la première porte, la deuxième take a ticket et go. Il y a un monde dingue mais moins qu'il y a 3 jours. Mais beaucoup plus que mon premier jour à pekin avant d'aller en mongolie.

Les chinois étant d'une efficacité redoutable, j'attends quasiment pas pour avoir mon ticket.

L'endroit est tout simplement magnifique. La cité s'étend du sud au nord. la première porte est au sud de l'ensemble et plus on monte vers le nord plus les bâtiments revêtent d'importance. Toutes ces couleurs ! Vu là encore la distance à parcourir j'opte pour le principale les palais de l'empereur, les différentes pagodes, les parcs, les dépendances la totales quoi !!!

Petit info bande de béotiens, la cité interdite comme tout les bâtiments encore debout pour ainsi dire date de l'époque des quing et des ming, à croire qu'avant il n'y avait rien. Enfin pour ainsi dire, c'est l'époque culturelle la chine. Pour que ce poste passe les firewall, je dirais que ce n'est rien par rapport à l'apport de la révolution culturelle.

 Je vous fait un description rapide, on pénètre dans la cité interdite par la porte sud, la porte du midi, on passe des petits ponts et puis une deuxième porte celle de l'harmonie suprême. Harmonie quand tu nous tiens. En suite là ça devient vraiment sérieux, il y a le palais de l'harmonie en haut duquel trônait l'empereur pour recevoir ses sujets au plus 100 000. Ce qui ne représente que 0,000065 % de la population actuelle. Quand je vous dit que cela fout le vertige.

Mais revenons à l'essentiel, le palais de l'harmonie suprême était utilisé pour les anniversaires et les garden party. Au nord de ce bâtiment, le palais de l'harmonie moyenne, la c'est un peu backstage, la cérémonie off avec les groupies et les ministres. Après le palais de l'harmonie moyenne, je vous le donne dans le mille : le palais de l'harmonie préservé, il fallait s'y attendre, réservé aux banquets, le tout en crypté. Au nord de ce groupe de palais, ceux des appartements, nommés palais de la pureté céleste et de l'union. La c'est du chaud bouillant.

A retenir sur la partie Est de la cité interdite, le musée des horloges. Une collection de folie. A mon avis, il n'y avait aucun moyen pour qu'il arrive en retard au taf Napoleon, sinon c'est qu'il avait cané dans la nuit. Une quantité phénoménale d'horloges avec des mécanismes et des formes inimaginables.

 C'est reposant de se balader dans la cité interdite, j'y reste la journée, traine dans les coursives des annexes sous les cyprès, je m'endort et rêve.

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 16:48

Ma journée de marche sur la muraille de chine. de jinshanling à sumatai. Cette structure est à proprement parler 'huge" ou plus simplement en francais dans le text impressionnant. 
Il faut parfois grimper quasiment à la verticale pour arriver certaine tour. Comment pouvait on se battre en haut de cette muraille ?
Je me suis tapper les 10 km qui separe les deux sites, grandiose mais wo fatiguant, ca monte monte monte, puis descend descend, monte monte monte et descend descend, tu as compris le principe alors repete apres moi.
Seul hic à cette scene , il faisait pas vraiment beau. c'était plutot regretable, j'avais demandé du beau temps, il ont vraiment un service de merde on dirait la France.
Les tours sont perchées sur les sommets les plus hauts c'est vraiment tres impressionnant. Cela domine les montagnes alentours. C'est magique. 
Je suis entrain d'ecrire ça je suis dans le salon de l'hotel le new dragon, il passe la musique des jeux olympique de Bejing. tres sympas comme musique, tres optimiste, je me suis fait piégé. Attention ils attaquent le solo de guitard.
On imagine aisément ces tours et ces murailles perdues dans la brume matinale.
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 16:15
bon que je vous raconte mes dernieres journées totalement "amazing", 
Enfin j'ose sortir de ma cage. Une petite balade dans les Hutong de bejing s'impose, l'envie de flaner sur les bord du lac de "beihai" aussi. 
Le gens en chine sont plutot tres sympas, j'ai croisé une étudiante qui en echange de 400 yuhan voulait me gratter le dos. En fait ils t'aident plutot facilement, une difficulté pour trouver ton chemin pas de soucis. Une difficulté pour trouver le bon billet banque au millieu de ta liasse, pas de soucis.Tes poches sont un peu trop lourdes, pas de soucis.
A pekin,(bejin pour le reste du monde) les distances sont considerables, aussi quand tu decides de marcher pour visiter la cité, tu multiplies par 10 les dimensions. Sur la cartes ce que tu prends pour une rue est une avenue, une avenue, un deux fois 4 voies. Bejin c'est un Cube de 100 km sur 100 km sur 100 km. Alors pour racourcir les distances j'ai loué un vélo, un vtt. Attention au priorité, le plus gros passe d'abord en plus de ceux qui ne peuvent pas s'arréter. Les feux rouges, rouge pour dire danger.
Bref je me ballade, c'est cool, je decide de rejoindre le lac de beihai, à l'entrée je tente de prendre une étale en photo et la vendeuse me demande de la tune pour la photo. Je lui fait comprendre que pour l'avoir elle me doit 15 yuhan ou rmb. Elle gueule mais j'en ai pour ainsi dire rien à branler. Pour clore le tout je lui dit que je suis anglais et qu'entant qu'anglais je lui chie sur la gueule. Fin des débat. Je rejoint la rue principale fier d'avoir su défendre la culture francaise.
Autour du lac, il y a des pagodes "ouvertes" et des restos branchés. Dans les pagodes ouvertes, j'assiste à des representations de danse, de musique, puis une nana s'exerce au chant. Dans d'autres les chinois pedestrent une danse qui pourrait s'apparenter au rock. Des gens s'étirrent, peignent des signes sur le sol, jouent de l'accordeons, jouent de la flute. le lac est bordé de lampion, c'est beau.
Plus au nord, j'entre dans le palais du roi celeste, un peu plus haut un mur arbore 9 dragons, et on ne plaisante pas avec les dragons chinois. Un empereur pouvait avoir de 9 à 11 dragons. Ce lot de batiments a été construit durant la preiode Ming c'est à dire au 14ieme siecle.
je m'installe dans un resto au bord du lac. Histoire de médité un peu surtout ça. Entre les méduses en gelé, les trippes de cochon à la mode sishuan, j'hésite. Je me demande si tout ça va pas faire trop à la fois. Oui ce serait pas tres raisonnable aussi je me retranche derrière un travers de porc laqué. Trop bon.
Je reprend mon vélo, et arrive sur une petite place ou se joues une partie de carte enflammée. Je ne comprends rien au jeu, ni aux explications de mon voisin mandarin.
Mais en tout cas, ça exulte, chahute, tumulte (Jack si tu m'entends).
Je m'échappe et me perd dans les Hutong, certaines maisons ont gardé leur caractère traditionnel. Toutes arborent lampions et drapeaux chinois.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 16:55

Je sais c'est pas très protocolaire tous ça mais, je vous propose de faire un stop sur la mongolie que je poursuivrais plus tard pour vous raconter nos morceaux de bravoure.
Je profite d'avoir plein d'images en tête pour vous ecrire ce petit article.
Je suis arrivé à pekin il y a 5 jours, et j'adore. c'était les festivité du 60ieme anniversaire de la RPC république populaire de chine. un monde dingue. La place tienanmen est blindée de monde comme une fnac le samedi apres midi le jour des solde. Et pourtant la place est immense. On dirait une vaste fete foraine, sauf que ce n'est pas une fete foraine c'est une vaste propagande en l'honneur de la patrie, du travail et de la paix. Du même coup c'est les conges pour 1, 5 millards de leurs concitoyens (ça fout le vertige)
Donc du people.
Pendant quelques jours j'ai simplement deambulé dans les rues (hutong) de pekin et c'est le pieds. Le soir je vais diner dans la rue. Dans une particulièrement ou des echoppes ambulantes vendent toutes sortes de choses. Des choses plus ou moins commestibles pour les simples europeens. Aller un petit florilège : scorpions, méduses, blattes, étoiles de mer, seahorses, cocombres de mer, chiens et divers trucs étranges.
Mais je vous rassure c'est pas ça qui risque de nous tuer mais plutot la friture dans laquelle ils plongent tout ça.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 18:00

2h de piste et nous avons vu plus de cheveaux, moutons, chevres que d'hommes. pas une cloture. les animaux sont pennares en liberté.
L'atmosphere est paisible, un sentiment de quietude nous envahit. sur la droite, un troupeau de chevaux, leur berger est meme tranquilement allongé dans l'herbe aux pieds de son cheval et les observent.
Nous vistons un temple, en fait une ruine d'un temple important. Il surplombe toute la vallé. Une pause nécéssaire pour remettre en place les verterbres qui ont été déplacées durant le trajet. En fait je vous confit un secret houlti se prend pour la réhincarnation de H Vatanen, sauf que le gars à ce qui me semble n'est pas encore mort enfin on m'informe qu'il est pas encore mort.
Aller encore quelques heures avant notre premiere nuit en Ger (yourte). 17h, je regarde le paysage, le ciel est d'un bleu profond, jamais vu un ciel aussi pure aussi bleu, les colines et reliefs siluminent des couleurs du soir. chevaux et vaches s'attroupent autour d'un étan donnant à la scene un sentiment d'etre à l'aube de l'humanité.
Arrivé chez notre hote, nous sommes accueili par un bol de yahourte homemade, au passage super bon et decouvrant pour la premiere fois à quoi ressemble l'interieur d'une ger.
Un treillit compose l'armature de la ger. le chapitau qui vient se placer au dessus du treillit constitue vous l'aurez compris le toit montoutmontoi, twa twa mon twa.
deux peids viennent renforcer la structure du bignou et l'ensemble est recouvert une epaisse couverture en laine de chamaux ou de moutons.
Au centre devant l'entré, un poils somme toute de fort belle facture degage surtout une chaleur d'enfer. on entre et on passe par la gauche, sinon, le mongole comprend que tu lui chies sur la gueule, lui sa famille et surtout le grand chengis khan, et note bien que c'est pas tres poli pour un premier contact.
Alors je fais le tour, sur ma gauche tout de suite apres l'entré, de l'eau pour le the ou se laver les mains, de la viande suspendue et fraichement abattue, un sac de lait de cheval à fermenter pour de l'alcohol, des ustensils de cuisines, un lit, une petite armoire avec des biblots et des photos, une étagere consacrée à boudha, un autre lit, un autre meuble, jonnhy haliday, un autre lit, une autre armoire pour la bouffe et tu as fait le tour.
note bien que dans tous ce que je viens de te décrire il y a une erreur : Mais !!!! ou sont les chiottes et la sdb. Les toillettes sont à 200 m dans la nature, une petite cabane en bois. un trou de 2m et deux planches en bois viennent parfaire le dispositif quelque peu sommaire.
Pour la sdb, noway, tu te demerdes.
Donc pas de douches pendant 15 jours, sophie je te le dis comme je le pense, tout de go, ton sac de couchage sent le fenneck.
Nous installons dans notre Ger, les ciels est magnifique parce qu'il est singulier parce qu'il est pluriel, pas de nuages, les paysages de rèves, un plateau qui s'étant sur des kilometres, putain ce qu'on est bien. On est pas les rois du pétrole 
nous dormons à meme le sol.
La nuit est haluciante, les milliards d'étoiles que l'on mis au placard sur paris, se revelent enfin, nous sommes dans un grand vaisseaux flottant dans l'espace, en fait rien.
pas une lumière à l'horizon pour faire chier le monde. Jupiter s'est fait une place au fin fond à droite, pégase, casiopé, M31, la planete du petit prince, merde alors, je me collerait bien à l'horizontal avec mon sac de couchage mais j'ai peur de pas passer la nuit tellement y caille. d'ailleurs ma montre indique 3° et il est 20h30.
A l'interireur de la ger, il fait surper chaud, le poild carbure à mort. Je me colle donc à poils dans mon sac à viande.
4h du mat une idée me saisie ou alors ne serait ce le froid qui m'ai saisi. j'ai comme qui dirait été à poils optimiste. quand ce dernier a cessé, de fonctionner faute d'etre alimenté. il fait donc juste 2° dans la ger. un plan de lutte anti froid en un chapitre à peine s'impose ok je sort du sac, met chaussettes, collant, pull, bonnet et couverture de survie...

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 16:11
A peine arrivé à UB (said yoube pour les intimes), je m'installe dans une guesthouse que je ne recommande pas pour le coup (15$ pour dormir dans une installation de merde).
ça fait déjà deux jours que je dors dans des sièges d'avion ou sur les pelouses, j'aurais au moins aimer ne pas dormir sur des planches en arrivant à UB.
Echange avec le taulier qui m'avertit que si je veux partir demain pour un road trip, il y a deux personnes intéressés pour partager la jeep.
Pas mal comme solution ce qui me reviendra au finale à dépenser 30€ par jours. 
Initialement j'avais opté pour partir pour faire une boucle de trois semaines du nord au sud. Finalement les conditions etant assez rudes 15 jours, c'est pas mal.

Un guide, un conducteur du 4x4, la charmante moungo et houlti. un stop à la sorti de UB pour se charger en nourriture locale : deux bouteilles de vodka chengis khan premium glod special price for you my friend.
le contacte est plutot sympa en fait.
puis depart pour les step.
des la sortie de UB c'est les paysages long distance qui s'imposent. pas un arbre, rien, en fait c'est un paysage sec et plutôt désertique qui contraste totalement avec nos campagnes. néanmoins pas si désertique, car des les premiers kilomètres on peut observer les aigles, les souris, les renards s'écarter alors que déboule notre bus.
premier stop sur un hawa, un tas de cailloux érigés surmonté de ruban de couleur, obligation de le contourner par la gauche et d'en faire le tour trois fois sinon on est maudit jusqu'a la 4ieme génération. nous sommes sur un plateau à 1300 ou quelques collines emergant à des kilometres varient le relief.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 07:08

L'histoire rapidement

Sur la mongolie ont cohabité des tribues turques et mongoles, puis Gengis kahn a mis tout le monde d'accord en leur pétant la gueule et en les mettant de ce fait tous au même niveau, ça ça se passe au 12 ème et 13ème siècle. Puis il s'est dit finalement qu'il allait mettre une tannée aux voisins, histoire que ce soit fait, parce que vraissemenblablement, ils savaient que les chinois allait entour-louper tout monde au 21 siecle et afficher une croissance à deux chiffres et une populations 600 fois supérieur et que ce genre d'occas n'allait pas se représenter de sitôt.

Alors il est parti avec ses cavaliers au nord au sud à l'ouest à l'est, le monde de demain nous appartient et la puissance est dans nos mains, et oui c'est une révélation NTM n'a rien inventé.

La chine se prend une grosse branlée, ainsi que tout les pays de la Corée à la Bulgarie. à l'instar de la ligne maginot les chinois avaient pensé que la grande muraille allait arrêter les mongoles.

Bref au bout de deux générations kublai khan (le petit fils) installe ses salons d'été à Bejing, et c'est la que ça commence à merder. Il choppe un malaise vagual et sa femme se met à écrire des chansons. s'en suit inondations tsunami, et pluies de grenouilles.

Les chinois en profitent sournoisement pour foutre les mongoles dehors. Fin de l'épisode le plus important de l'histoire mongole.

Les mongoles ont marqué l'histoire en ayant eu l'empire le plus étendu du monde et de l'histoire all over the world.

Autre date, en 1921 la révolution s'installe en Mongolie, cette dernière alliée pour 80 ans de l'Urss et la Russie. Finalement en 1999 la mongolie ouvre ses portes.

une principe de fond, on ne déconne pas avec l'image de chengis khan.

Pour la géographie, c'est 4 fois la France avec 2 800 000 habitants, on ferait bien d'y envoyer Celine Dion elle emmerderait personnes.

 

Partager cet article
Repost0