Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le tour du monde selon st James
  • : Blog a forte portee pedagogique et resolument incorrecte James et son tour du monde
  • Contact

Recherche

Archives

9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 16:15
bon que je vous raconte mes dernieres journées totalement "amazing", 
Enfin j'ose sortir de ma cage. Une petite balade dans les Hutong de bejing s'impose, l'envie de flaner sur les bord du lac de "beihai" aussi. 
Le gens en chine sont plutot tres sympas, j'ai croisé une étudiante qui en echange de 400 yuhan voulait me gratter le dos. En fait ils t'aident plutot facilement, une difficulté pour trouver ton chemin pas de soucis. Une difficulté pour trouver le bon billet banque au millieu de ta liasse, pas de soucis.Tes poches sont un peu trop lourdes, pas de soucis.
A pekin,(bejin pour le reste du monde) les distances sont considerables, aussi quand tu decides de marcher pour visiter la cité, tu multiplies par 10 les dimensions. Sur la cartes ce que tu prends pour une rue est une avenue, une avenue, un deux fois 4 voies. Bejin c'est un Cube de 100 km sur 100 km sur 100 km. Alors pour racourcir les distances j'ai loué un vélo, un vtt. Attention au priorité, le plus gros passe d'abord en plus de ceux qui ne peuvent pas s'arréter. Les feux rouges, rouge pour dire danger.
Bref je me ballade, c'est cool, je decide de rejoindre le lac de beihai, à l'entrée je tente de prendre une étale en photo et la vendeuse me demande de la tune pour la photo. Je lui fait comprendre que pour l'avoir elle me doit 15 yuhan ou rmb. Elle gueule mais j'en ai pour ainsi dire rien à branler. Pour clore le tout je lui dit que je suis anglais et qu'entant qu'anglais je lui chie sur la gueule. Fin des débat. Je rejoint la rue principale fier d'avoir su défendre la culture francaise.
Autour du lac, il y a des pagodes "ouvertes" et des restos branchés. Dans les pagodes ouvertes, j'assiste à des representations de danse, de musique, puis une nana s'exerce au chant. Dans d'autres les chinois pedestrent une danse qui pourrait s'apparenter au rock. Des gens s'étirrent, peignent des signes sur le sol, jouent de l'accordeons, jouent de la flute. le lac est bordé de lampion, c'est beau.
Plus au nord, j'entre dans le palais du roi celeste, un peu plus haut un mur arbore 9 dragons, et on ne plaisante pas avec les dragons chinois. Un empereur pouvait avoir de 9 à 11 dragons. Ce lot de batiments a été construit durant la preiode Ming c'est à dire au 14ieme siecle.
je m'installe dans un resto au bord du lac. Histoire de médité un peu surtout ça. Entre les méduses en gelé, les trippes de cochon à la mode sishuan, j'hésite. Je me demande si tout ça va pas faire trop à la fois. Oui ce serait pas tres raisonnable aussi je me retranche derrière un travers de porc laqué. Trop bon.
Je reprend mon vélo, et arrive sur une petite place ou se joues une partie de carte enflammée. Je ne comprends rien au jeu, ni aux explications de mon voisin mandarin.
Mais en tout cas, ça exulte, chahute, tumulte (Jack si tu m'entends).
Je m'échappe et me perd dans les Hutong, certaines maisons ont gardé leur caractère traditionnel. Toutes arborent lampions et drapeaux chinois.

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 16:55

Je sais c'est pas très protocolaire tous ça mais, je vous propose de faire un stop sur la mongolie que je poursuivrais plus tard pour vous raconter nos morceaux de bravoure.
Je profite d'avoir plein d'images en tête pour vous ecrire ce petit article.
Je suis arrivé à pekin il y a 5 jours, et j'adore. c'était les festivité du 60ieme anniversaire de la RPC république populaire de chine. un monde dingue. La place tienanmen est blindée de monde comme une fnac le samedi apres midi le jour des solde. Et pourtant la place est immense. On dirait une vaste fete foraine, sauf que ce n'est pas une fete foraine c'est une vaste propagande en l'honneur de la patrie, du travail et de la paix. Du même coup c'est les conges pour 1, 5 millards de leurs concitoyens (ça fout le vertige)
Donc du people.
Pendant quelques jours j'ai simplement deambulé dans les rues (hutong) de pekin et c'est le pieds. Le soir je vais diner dans la rue. Dans une particulièrement ou des echoppes ambulantes vendent toutes sortes de choses. Des choses plus ou moins commestibles pour les simples europeens. Aller un petit florilège : scorpions, méduses, blattes, étoiles de mer, seahorses, cocombres de mer, chiens et divers trucs étranges.
Mais je vous rassure c'est pas ça qui risque de nous tuer mais plutot la friture dans laquelle ils plongent tout ça.

Partager cet article
Repost0